Meilleurs oscilloscopes numériques, de type portable, usb pc, ou RIGOL, modèles 1 à 2 voies canaux, produits pas cher ou de marque reconnue

Les 4 Meilleurs Oscilloscope Numérique
(pas cher, portable, usb, RIGOL, …)

À la recherche d’un oscilloscope numérique de qualité ET à bon prix, pour faire vos mesures ?

J’ai trouvé ce qu’il vous faut !

Ayant testé pas mal d’oscillo différents ces dernières années, je vais vous faire ici une liste des meilleurs oscilloscopes numériques qui soient, selon moi, pour bien démarrer en électronique. Bien sûr, cette liste ne sera pas exhaustive, tant il y aurait de modèles valables, qui auraient également pu y figurer. Mais bon, il faut faire des choix ! C’est pourquoi je vais vous présenter ici quatre modèles à excellent rapport qualité prix, que je trouve particulièrement intéressants, notamment si vous débutez en électronique !

Pour ma part, ma préférence va tout particulièrement à l’oscilloscope numérique DS1102 de chez RIGOL, pour ses nombreuses fonctionnalités, et son excellent rapport qualité prix ! Maintenant, comme il en faut pour tout le monde, voici les quatre meilleurs modèles d’oscilloscope qui ont retenu mon attention, sans plus attendre 😉

Tableau comparatif

(voir la suite du tableau à droite >>>)
TypeBande passanteAperçuNbre de canauxVitesse ÉchantillonnageLiens
Oscillo QUIMAT→ pour débutants200 kHz Oscillo pas cher écran TFT, kit à monter premier prix, pour visualiser formes d'ondes facilement, idéal pour apprendre l'électronique aux débutants 1 voie1 Msps
Oscillo KUMAN→ portable5 MHz Oscillo portable avec sonde pour visualiser signaux électroniques, bande passante 5 MHz et pas cher, écran couleur 320x240, idéal débutant ou amateur élec 1 voie20 Msps
Oscillo OWON→ USB (PC)25 MHz Oscillo pc usb à 2 sondes, pour deux voies de mesure, 25 MHz bande passante, affichage sur ordinateur, avec imprime écran et sauvegarde données 2 voies100 Msps
Oscillo RIGOL (mon choix*)→ de marque reconnue100 MHz Oscillo RIGOL DS1102 pas cher, appareil de mesure de qualité pro à faible coût, 2 canaux 8 bits avec échantillonnage, écran couleur 7 pouces affichage signaux 2 voies1000 Msps

Nota : Msps = mega samples per second (millions d’échantillons par seconde)

1 – Le meilleur oscilloscope PAS CHER

Oscilloscope QUIMAT : le meilleur oscillo pas cher, pour débutant en électronique

Prix : €

Vous débutez en électronique, et voulez faire vos premiers pas avec un petit oscilloscope pas cher, et facile à utiliser ? Alors vous avez frappé à la bonne porte ! Car ce petit kit, déjà soudé et préassemblé, est l’idéal pour découvrir les fonctions de base d’un oscillo, et faire ses premières mesures avec ! Qui plus est, son prix est vraiment mini, ce qui fait de lui l’appareil de rêve pour tout débutant en électronique !

Bien qu’il ne s’agisse là que d’un oscilloscope servant plus à la découverte et à l’apprentissage qu’autre chose, il a tout de même une bande passante pouvant atteindre les 200 kHz, avec une vitesse d’échantillonnage de 1 Msps (un million de mesures prises par seconde, donc). Il est donc parfaitement utilisable pour les petites applications basse fréquence, qu’on trouve couramment en électronique.

Par ailleurs, ce petit oscillo pas cher possède un mode « automatique/normal/one-shot », permettant également de capturer des formes d’ondes instantanées (transitoires, par exemple). Son petit prix n’enlève donc rien à ses incroyables performances, compte tenu de sa petite taille ! Sans parler de sa fiabilité, qui est remarquable, encore une fois, pour un si petit appareil de mesure !

À noter que ce produit arrive prêt à l’emploi, en ce sens où tout est déjà soudé, et qu’il n’y a aucune programmation à faire (le microcontrôleur étant déjà programmé, et opérationnel). Le tout prend place dans un élégant boitier transparent, en acrylique, permettant de protéger les circuits intégrés de tout choc électrostatique (ou de choc physique, d’ailleurs !). En bref, un petit instrument de mesure ludique et complet, pour ceux qui veulent découvrir et apprendre l’électronique, en pratiquant 😉

AVANTAGES
  • Oscilloscope pour débutant en électronique
  • Échantillonnage : 1 Msps (un million de mesures par seconde)
  • Bande passante théorique : 200 kHz
  • Sonde de mesure fournie, avec pinces crocodiles
  • Écran d’affichage TFT couleur de 5,4 pouces
  • Kit préassemblé, prêt à fonctionner !
  • Idéal pour se former à l’électronique, et faire ses premiers pas
  • Prix mini, parfait pour débuter en électronique sans se ruiner
  • Modes automatique, normal, et one-shot (mesures instantanées)
  • Livré avec boîtier de protection acrylique, prêt à monter (transparent)
  • Particulièrement léger (360 g)
  • Taille compacte (15 x 15 x 5 cm, environ)
  • Super bien noté par les internautes
  • Rapport qualité prix remarquable !
INCONVÉNIENTS
  • Dans la pratique, la bande passante est bien moindre que ce que le fabricant communique (environ 60 Hz, tout au plus)
  • On est très limité en terme de gammes de mesures
  • Alimentation non fournie (l’idéal étant une alim 9V courant continu, pouvant fournir au moins 300 mA environ)
  • Didactique, oui, mais plus gadget qu’autre chose (exclusivement pour les débutants en électronique, donc)

Résumé et Avis (oscilloscope numérique petit prix de chez QUIMAT)

Si vous souhaitez apprendre à faire vos premières mesures à l’oscillo sans vous ruiner, alors rien de tel que ce petit oscilloscope pas cher de QUIMAT, pour ce faire. Car il a été pensé pour tous ceux qui débutent en électronique, et qui veulent passer à la pratique, de manière ludique (et sans avoir à gaspiller tout leur argent dans des équipements trop coûteux). Bien sûr, il n’a pas le niveau d’un véritable oscilloscope numérique d’établi, mais pour autant, il est tout à fait suffisant pour faire ses premiers relevés électriques, en toute simplicité. Alors pourquoi dépenser tous ses euros dans des appareils onéreux, alors qu’il existe des solutions simples et pas chères, pour faire ses premiers pas en électronique ?

2 – Le meilleur oscilloscope PORTABLE

Oscilloscope KUMAN : le meilleur oscillo portable, avec 5 MHz de bande passante, et une vitesse d’échantillonnage de 20 Msps !

Prix : €

Besoin d’effectuer des mesures rapides, sans sortir la grosse artillerie ? Alors rien de tel que cet oscilloscope portable KUMAN, justement conçu en ce sens. Car les oscillos traditionnels pâtissent d’un handicap bien particulier : ils sont souvent lourds ou encombrants, ou nécessitent souvent une alimentation externe (une prise de courant, par exemple). Ici, rien de tout ça ! Car cet appareil fonctionne sur batteries rechargeables, ce qui lui assure une grande portabilité, afin de pouvoir l’emmener partout avec soi, le plus simplement du monde. Qui plus est, son prix est bien inférieur aux traditionnels oscilloscopes numériques. Alors que rêver de mieux, pour faire des mesures simples, et rapides ?

D’autant plus que ce petit oscillo portable dispose d’une bande passante plutôt grande, compte tenu de la petite taille de son boîtier. En effet, celle-ci est de 5 MHz, avec un taux d’échantillonnage avoisinant les 20 millions d’échantillons par seconde (20 Msps). De quoi réaliser de belles mesures en basse fréquence, sans la moindre difficulté !

Autre point fort : cet oscilloscope sans fil dispose de 16 Mo de mémoire, pour le stockage de données. Ainsi, vous pourrez parcourir et visualiser vos enregistrements via des miniatures, et consulter toutes les informations détaillées à leur sujet.

Du reste, d’un point de vue technique, cet oscilloscope portable est muni d’un afficheur faisant 2,4 pouces, pour une résolution d’affichage de 320 x 240 pixels. À noter qu’une fonction jour / nuit permet de basculer d’un mode à l’autre, pour un meilleur confort visuel. Enfin, côté accus, on retrouve une batterie au lithium ion de 1200 mAh, rechargeable tout simplement, via un cordon USB. Au passage, lorsque celle-ci est pleine, cela confère environ 3 heures d’autonomie à l’appareil. Pas mal, non ?

Ah oui… dernière petite chose : les mesures peuvent se faire de 0 à 40V, avec la sonde réglée sur « X1 », et 40 à 800V, lorsque la sonde est réglée sur « X10 ». Bien évidemment, cet appareil n’est nullement prévu pour mesurer de telles tensions en toute sécurité. Il ne s’agit donc là que de l’amplitude de mesures théoriques, telles que l’appareil pourrait les afficher, avec une telle sonde. Cela étant dit, vous avez accès à tout un temps de paramètres très utiles, qu’on retrouve d’ailleurs sur presque tous les bons oscilloscopes numériques, à savoir : Vmin, Vmax, Vmoy, Vpp (« peak to peak »), la fréquence du signal mesuré, son rapport cyclique (« duty cycle »), et bien d’autres fonctions encore. En bref, un appareil de mesure ultra complet, malgré sa petite taille 😉

AVANTAGES
  • Oscilloscope facilement transportable, n’importe où avec soi
  • Alimenté par des batteries rechargeables en USB (li-ion 2400 mAh)
  • 5 MHz de bande passante
  • Échantillonnage pouvant atteindre 20 méga échantillons par seconde ! (20 Msps)
  • Stockage intégré, faisant 16 Mo (enregistrements et consultations possibles, via miniatures)
  • Écran TFT couleur de 320×240 pixels (taille : 2,4 pouces, en diagonale)
  • Sonde réglable en x1 ou x10, munie de pinces croco à l’extrémité
  • Housse de protection et transport fournie
  • Mode jour / mode nuit, selon vos préférences visuelles
  • Autonomie pouvant atteindre 3 heures, en utilisation « normale »
  • Mode de couplage AC/DC (si vous souhaitez retirer la composante continue d’un signal, pour faire des mesures)
  • Trigger ajustable (front montant/descendant, ainsi que son niveau de déclenchement)
  • Taille vraiment compacte (environ 107 x 70 x 24 mm)
  • Poids particulièrement léger (150 grammes environ)
  • Fonction « Auto » très utile, pour laisser l’oscillo s’auto calibrer, pour afficher la forme du signal détecté
  • Hyper bien noté par les internautes
  • Très bon rapport qualité prix !
INCONVÉNIENTS
  • Stockage des mesures oui, mais non transférables sur PC. Dommage …
  • Pas de notice en français (ce qui rend la prise en main difficile, si vous êtes débutant)
  • Mesures limitées, du fait de la « faible » bande passante de l’appareil (à comparer aux oscillos présentés plus bas, j’entends)

Résumé et Avis (oscilloscope numérique portable de chez KUMAN)

Si vous recherchez un appareil de mesure léger et compact, alors vous serez aux anges avec cet oscilloscope portable de KUMAN. Car il contient toutes les fonctions de bases pour faire des mesures volantes et rapides, sans contrainte de poids, ni soucis d’alimentation externe. En effet, il ne pèse de 150 grammes environ, et est alimenté par des batteries rechargeables intégrées (avec câble de chargement USB fourni). Alors pourquoi s’encombrer d’un oscillo imposant ou onéreux, quand un petit modèle suffit à ses besoins ?

3 – Le meilleur oscilloscope USB PC

Oscilloscope OWON : le meilleur oscillo usb pour pc, avec 2 voies de 25 MHz de bande passante (échantillonnage à 100 Msps)

Prix : €€

Quoi de mieux qu’un oscilloscope USB, pour visualiser directement ses mesures sur PC, ou ordinateur portable ? Car c’est bien là tout l’avantage d’un tel oscillo : avoir un appareil de mesure pas cher, qui ne prend pas trop de place, et qui se raccorde directement à son ordi. Ainsi, on y gagne sur tous les tableaux, si je puis dire ! Par contre, encore faut-il trouver un modèle fiable et performant, comme celui que je vous présente ici (le VDS 1022i de chez Owon).

Côté performances, on ne peut être que conquis, lorsqu’on débute en électronique. Car cet oscillo USB dispose d’une bande passante faisant pas moins de 25 MHz, avec une fréquence d’échantillonnage avoisinant les 100 Msps (millions d’échantillons par seconde !). Ainsi, les formes d’ondes enregistrées sont fidèlement et rapidement reproduites, pour un affichage clair et réaliste des signaux analysés.

Autre atout : contrairement aux deux modèles présentés plus haut, on dispose ici de 2 canaux (deux voies), permettant de recevoir 2 sondes de mesure. Ainsi, on peut, par calcul automatique, avoir l’image d’un courant, ou faire une mesure simili-différentielle. Ceci est d’ailleurs agrémenté de plusieurs modes de déclenchements possibles, permettant une capture plus précise des infos qui nous intéressent, pour ne jamais rien louper (ou presque !).

Mais ce qui fait surtout la force de ce modèle, comparé aux autres oscillo usb pas cher, c’est qu’il permet en même temps de protéger son ordinateur contre les éventuels chocs transitoires. En effet, sa fonction d’isolation réduit les interférences de signaux, tout en protégeant efficacement son ordi. En somme, c’est l’appareil idéal pour tous ceux qui débutent en électronique, et qui veulent faire leur premiers pas avec un oscilloscope numérique, sans se ruiner !

AVANTAGES
  • Oscilloscope USB, compatible PC (windows 10, 7, vista, XP, 2000, …)
  • Vitesse d’échantillonnage : 100 Msps (100 millions d’échantillons par seconde !)
  • Bande passante de 25 MHz
  • Ultra complet : livré avec 2 sondes, embouts de remplacement, câble USB isolé, logiciel de pilotage, …
  • Design compact, et soigné
  • Idéal pour enregistrer des signaux directement sur son disque dur
  • Types de déclenchements multiples (Edge, Pulse, Vidéo, Slope, et Alternate)
  • Mesures automatiques : Vpp, Vmin, Vmax, Vmoy, Vrms, fréquence, période, …
  • Alimentation directe, via le câble USB (pas d’alim externe)
  • Couplages d’entrée DC ou AC (si vous souhaitez « retirer » la composante continue du signal que vous souhaitez analyser)
  • Poids vraiment léger (660 g), comparé à un oscilloscope traditionnel
  • Plusieurs modes de déclenchement possibles : Auto, Normal, et Simple
  • Dimensions très compactes (comptez environ 170 x 120 x 18 mm)
  • Particulièrement apprécié des internautes
  • Super rapport qualité prix !
INCONVÉNIENTS
  • Compatible uniquement sur Windows (ou émulateur Windows 10, 7, Vista, ou XP)
  • Logiciel assez limité, malheureusement
  • Pas aussi bien qu’un « vrai » oscilloscope numérique de table

Résumé et Avis (oscilloscope numérique PC USB de chez OWON)

Si vous ne voulez pas vous encombrer d’un gros oscillo traditionnel, alors quoi de mieux qu’un oscilloscope USB fonctionnant sur PC, pour afficher directement ses graphes sur son écran d’ordi ? Et c’est d’ailleurs bien là son point fort, face aux autres modèles, car l’enregistrement de données peut être plus conséquent (quasi illimité, car se servant du disque dur de l’ordi). Par ailleurs, le travail des données n’en est que plus facile, du fait que tout est déjà stocké sur disque dur, plutôt que dans la petite mémoire interne des oscillos. Côté performances, on est plutôt également très ravi, même si bien entendu, on n’est pas encore au niveau d’un « vrai » oscilloscope numérique. Mais compte tenu du prix hyper accessible, et de la maniabilité de tels oscillos, il n’est vraiment pas étonnant de voir à quel point ils ont le vent en poupe (à l’image de ce modèle de chez Owon !).

4 – Le meilleur oscilloscope RIGOL

Oscilloscope RIGOL DS1102 : le meilleur oscillo Rigol numérique à 2 canaux, 100 MHz de bande passante (et 1 Gsps de vitesse d’échantillonnage)

Prix : €€€

Qui a dit qu’il fallait se ruiner, pour avoir un bon oscilloscope numérique, à la fois performant et pas cher ? Car c’est justement ce que nous propose Rigol, avec son DS1102. Ici, vous retrouverez toutes les fonctions indispensables pour faire des mesures fiables et précises, sans avoir à casser votre tirelire pour autant ! En bref, un concentré de technologies de grande marque, à prix mini ! Alors que demander de plus ?

D’ailleurs, on remarque de suite le niveau de qualité, avec une fréquence d’échantillonnage égale à 1 Gsps (1 milliard d’échantillons mesurés par seconde), et ce, en temps réel ! De quoi marquer nettement la différence avec tous les autres oscilloscopes numériques, sur ce niveau de prix ! La bande passante est, quant à elle, de 100 MHz, ce qui ravira tous les débutants en électroniques, comme tous les amateurs ou passionnés d’électronique comme moi, ne travaillant pas en HF !

Côté fonctionnalités, on retrouve tous les types de déclenchements standards des oscillos de table (windows, edge, delay, timeout, …), sans parler de la fonction de décodage de bus intégrée (protocoles UART, i2C, SPI, … comme ceux qu’on retrouve couramment sur Arduino, au passage !). La mémoire interne, quant à elle, est particulièrement grande, permettant de stocker d’énormes quantités de signaux, et captures de formes d’ondes en tout genre. De quoi pouvoir analyser facilement les données enregistrées, lorsqu’on le souhaite 😉

Au niveau de l’affichage, on retrouve un large écran TFT de 7 pouces, ayant une résolution de 800 x 480 pixels. Bien entendu, la luminosité est réglable, à l’image de nos vieux oscillo. Par ailleurs, pourront y être affichées tout un tas de mesures, comme les valeurs min, max, moyenne, amplitude, fréquence, rapport cyclique, … et j’en passe !

Pour ceux que ça intéresse, voici une petite vidéo de présentation, montrant cet oscilloscope de chez Rigol :



Du reste, cet appareil de mesure inclut 2 sondes de mesure, un câble USB, un adaptateur secteur pour l’alimenter, ainsi qu’un manuel d’utilisation en anglais (oui… rien en français, malheureusement !). Mais compte tenu de son prix mini et de ses fonctionnalités avancées, ainsi que sa remarquable qualité, on n’a pas trop à se plaindre ici !

AVANTAGES
  • Oscilloscope de marque connue, et reconnue en la matière
  • Énorme fréquence d’échantillonnage, de 1 Gsa/s (soit 1 milliard d’échantillons pris par seconde !!!)
  • Bande passante vraiment large (100 MHz)
  • Écran couleur 7 pouces TFT (résolution 800×480 pixels)
  • 2 voies (sondes incluses), avec 8 bits de résolution
  • Profondeur de mémoire : 24 Mpts (24 millions de points !!)
  • Capture et analyse de signaux de bus série (UART, SPI, I2C, …)
  • Mesures automatiques, avec affichage à l’écran (amplitude, fréquence, rapport cyclique, valeurs min/moy/max, …)
  • Sondes réglables x1 ou x10
  • Trigger paramétrable de manière très poussée (déclenchement sur port série, sur fenêtre, sur delay, …)
  • Idéal pour tous les électroniciens débutants, amateurs, ou simplement passionnés d’électronique
  • Appareil de mesure particulièrement fiable
  • Design soigné, et finitions remarquables
  • Très apprécié des internautes
  • Rapport qualité prix tout bonnement excellent !
INCONVÉNIENTS
  • Notice seulement en anglais (regrettable, pour un appareil aussi qualiteux …)
  • Un peu bruyant, dommage …

Résumé et Avis (oscilloscope numérique RIGOL DS1102Z-E)

Si vous étiez à la recherche d’un oscillo de grande marque à petit prix, alors vous êtes au bon endroit ! Car ce magnifique oscilloscope numérique Rigol répond en tous points à cela. En effet, il est performant, robuste, précis, mais également à prix mini. C’est d’ailleurs bien là tout ce qui fait sa force, quand on sait à quel point les appareils de mesures de grandes marques coûtent cher ! Du coup, on ne peut rêver mieux, que vous soyez débutant en électronique, amateur, ou simplement passionné ! Bien sûr, cet oscillo Rigol n’est pas fait pour de la mesure en HF, mais ravira à coup sûr tous les amoureux d’électronique, comme moi 😉

Comment choisir son oscilloscope numérique – Guide d’achat

Si vous débutez en électronique, vous avez sûrement pu constater à quel point il est difficile de choisir entre tel ou tel appareil de mesure, tellement il y a de choix possibles. Aussi, afin de faciliter vos achats, je vous ai rédigé ce petit guide d’achat, afin de mettre le doigt sur bon nombre de points importants, à considérer avant tout achat. Du coup, n’hésitez pas à vous y référer, maintenant ou ultérieurement, surtout si vous êtes perdu !

Lire aussi : les meilleures alimentations stabilisées, pour alimenter de manière stable et continue, tous ses projets électroniques !

Bande passante

Une des premières choses à regarder, lorsque vous envisagez d’acheter un oscilloscope numérique, est de regarder sa bande passante. Car en effet, celle-ci vous indiquera exactement quels signaux vous pourrez mesurer, et lesquelles seront « hors de portée ».

La bande passante est exprimée en hertz, avec un multiplicateur devant :

  • kHz pour kilohertz (1.000 Hz)
  • MHz pour mégahertz (1.000.000 Hz)
  • GHz pour gigahertz (1.000.000.000 Hz)

En termes simples, cette bande passante permet de dire jusqu’à quelle fréquence votre oscilloscope pourra effectuer des mesures. En effet, si votre oscillo a une bande passante de 100 MHz, il ne vous permettra pas de visualiser un signal 300 MHz (ou tout du moins, pas sans distorsions en tout genre !).

Pour résumer : vous devez acheter un oscilloscope adapté à vos besoins, en terme de fréquences. Ainsi, si vous pensez que vos mesures ne dépasseront pas 20 MHz, inutile d’acheter un oscillo qui aura 400 MHz de bande passante. À l’inverse, si vous prenez un oscillo avec 5 MHz de bande passante, tous vos signaux ne pourront pas être mesurés correctement. Et comme vous l’aurez certainement suspecté : plus un oscilloscope aura une bande passante élevée, plus il coûtera cher ! Donc le bon choix est de prendre celui qui répondra précisément à vos besoins, et uniquement à ceux-ci (ni plus, ni moins !)

Fréquence d’échantillonnage

La notion de fréquence d’échantillonnage est souvent confondue (à tort) avec la bande passante. Même si, comme vous vous en doutez, ces deux notions sont intimement liées. Pour faire simple, je dirais que la fréquence d’échantillonnage est simplement le nombre de points de mesure effectuables par seconde. Et pour afficher un beau signal, il faut bien évidemment un maximum de points !

La fréquence d’échantillonnage est exprimée de différentes manières, suivant les pays, mais signifie toujours la même chose :

  • L’unité « sps » : pour « samples per second » (nombre d’exemples par seconde)
  • L’unité « sa/s » : pour « samples per second » (idem qu’au dessus)
  • L’unité « éch/s » : pour « échantillons par seconde » (toujours pareil qu’au dessus !)

Et comme pour la bande passante, on trouve les traditionnels multiplicateurs :

  • ksps signifie « kilo samples per second » (donc milliers d’échantillons par seconde)
  • Msps signifie « mega samples per second » (donc millions d’échantillons par seconde)
  • Gsps signifie « giga samples per second » (donc milliards d’échantillons par seconde)

Là aussi, plus vous souhaiterez avoir de précision (donc de nombre d’échantillons par seconde), et plus ça coûtera cher ! Du coup, l’oscilloscope numérique qu’il vous faudra sera celui qui comportera juste ce qu’il vous faut, ni plus, ni moins (sinon cela risquerait d’être trop onéreux pour vous, ou inadapté à vos besoins).

Nota : les oscilloscopes numériques ont généralement un rapport de 5 à 10 entre la bande passante, et la fréquence d’échantillonnage. Ainsi, si vous avez un appareil de 100 MHz de bande passante, vous devriez pouvoir trouver un appareil offrant 500 ou 1000 Msps (comme c’est d’ailleurs le cas, avec le modèle Rigol que je vous ai présenté un peu plus haut).

Nombre de voies (canaux)

Classiquement, les oscillos numériques possèdent 1 ou 2 voies d’acquisition de signaux.

En pratique, la plupart du temps, une simple sonde suffit à faire des mesures, mais ce n’est pas toujours le cas. En effet, vous pourriez très bien vouloir observer l’image du courant passant au travers d’une résistance avec votre oscilloscope. Pour ce faire, vous aurez besoin de vos deux sondes, et d’avoir un mode de soustraction de signaux, pour voir l’image de ce courant. Et comme vous vous en doutez, il y a bien d’autres utilités encore, à avoir au minimum 2 canaux disponibles.

Cela étant dit, vous pourriez fort bien avoir besoin de plus de canaux encore. Sachez d’ailleurs qu’il existe des modèles d’oscilloscopes numériques à 4 canaux, permettant d’afficher jusqu’à quatre signaux à la fois ! Bien sûr, là encore, qui dit plus de possibilités, dit prix plus élevé ! Donc à moins d’avoir un budget conséquent, contentez vous d’un oscillo à 2 voies (comme c’est le cas chez la plupart des bidouilleurs en électronique, rassurez-vous !).

Bien sûr, il ne faut pas diaboliser les oscillos à 1 voie pour autant ! Car ils dépannent bien, lorsqu’on n’a pas envie de sortir l’artillerie lourde ! C’est d’ailleurs le cas avec ces petits oscilloscopes portables, qui permettent d’effectuer des mesures rapides, en toute simplicité. Au final, dans tous les cas, prenez votre temps avant d’acheter quoi que ce soit, afin de ne pas regretter votre achat par la suite !

Type d’alimentation

Faites très attention, avant tout achat d’oscilloscope, à bien jeter un coup d’œil au type d’alimentation de l’oscillo en lui-même. Car on trouve de tout, et leurs extrêmes : des mini-oscilloscopes portables, nécessitant une alimentation externe, et de gros oscillos classiques, s’autoalimentant sur prise USB ! Ne vous fiez donc pas aux apparences, sinon vous pourriez avoir de mauvaises surprises !

Au niveau des différents types d’alimentation, on retrouve principalement :

  • les alimentations sur piles jetables (type 1,5V AA ou 9V, par exemple)
  • les alimentations sur accus rechargeables (typiquement les batteries lithium-ion)
  • les alimentations alimentées sur prise USB (pouvant faire office, dans certain cas, de transfert de données)
  • les alimentations externes (courant continu, ou sur secteur, directement)

Dans tous les cas, suivant l’usage et conditions d’utilisation de votre futur oscilloscope numérique, renseignez-vous bien sur le type d’alimentation de cet appareil avant tout. Ainsi, vous ne passerez pas à côté de quelque chose d’important, qui pourrait devenir fort contraignant ou agaçant pour vous, par la suite 😉

Enregistrement et exportation des données

Autres points importants : la quantité de mémoire dont dispose l’oscillo que vous prévoyez d’acheter, et le fait qu’il puisse oui ou non transférer ses données sur PC (via câble USB filaire, liaison Bluetooth ou WiFi, carte SD, ou autre). Car ne vous y trompez pas : chaque oscilloscope numérique a ses propres caractéristiques, et tous ne sont pas les mêmes, quand bien même ils auraient la même coque extérieure !

Au niveau du stockage en lui-même, les fabricants communiquent souvent sur la quantité de mémoire disponible (16 Mo, 32 Mo, …), pour l’enregistrement de données. À noter que cette mémoire est la majeure partie du temps partagée entre toutes les voies.

Mais dans tous les cas, retenez bien ceci : ce n’est pas parce que votre oscillo est équipé d’une prise USB, qu’il peut pour autant transférer des données vers un PC. C’est trompeur, je suis d’accord avec vous, mais il faut le savoir ! Sinon, vous pourriez vous méprendre, et croire qu’un petit oscilloscope portable, chargeable sur prise USB, pourrait exporter ses données vers un PC (ce qui est rarement le cas, en fait, avec ce type d’appareil, pour l’instant).

Du reste, la plupart du temps, les oscilloscopes numériques « de table » ont très souvent une fonction de communication PC, que ce soit par câble USB, ou via le port série (UART). Mais encore une fois, attention : car tous les oscillo ne peuvent pas forcément envoyer leurs données sur PC. À ce sujet, ou au moindre doute, n’hésitez pas à questionner votre vendeur avant tout achat, afin de ne pas regretter votre choix par la suite !

Fonctionnalités (analyseur de spectre, analyseur logique i2c/UART/SPI, …)

Dernier point qui me semble important également : les fonctionnalités avancées qu’on retrouve de plus en plus couramment sur les oscilloscopes numériques. Je pense notamment aux analyseurs de spectre, permettant de voir d’un coup d’œil l’étendue et niveaux fréquentiels d’un signal. Je pense aussi à la fonction « analyseur logique », permettant de décoder certains protocoles séries, tel que l’i2C, le UART, le SPI, … et bien d’autres !

Bien évidemment, il existe de nombreuses autres fonctionnalités très intéressantes, de plus en plus souvent intégrées de base, dans les oscillo. Du coup, n’hésitez pas à prendre tout votre temps avant d’acheter quoi que ce soit, car il existe de plus en plus de modèles offrant tout cela, sans coût supplémentaire !

Quel est le meilleur oscillo numérique ?

Les meilleurs oscilloscopes pour bien débuter en électronique sont selon moi :

(voir la suite du tableau à droite >>>)

Remarques

Vous ne devrez jamais brancher d’oscilloscope numérique, quel qu’il soit, sans avant tout réfléchir aux conséquences de ce branchement. Car, sauf cas particulier, les sondes de mesures sont souvent reliées à la masse (comme c’est le cas, avec la plupart des oscilloscopes USB), ou à la terre (comme c’est le cas, avec les oscillo de table). Ainsi, prendre des mesures à certains endroits pourrait très bien produire un court-circuit, pouvant endommager vos appareils, vous-même, ou votre entourage. C’est pourquoi il est extrêmement important de toujours s’assurer de bien comprendre les conséquences possibles de ce que l’on s’apprête à faire, avant de faire quoi que ce soit.

Par ailleurs, ce n’est pas parce qu’une sonde d’oscilloscope pourrait mesurer jusqu’à 400 volts que vous seriez en sécurité pour autant, en pratiquant de telles mesures. Ainsi, je vous conseille de faire uniquement des mesures en très basse tension, ET de vous former à l’utilisation d’un oscilloscope, avant toute manip. Car l’électricité n’est pas un jeu, et peut être potentiellement très dangereuse. Les dommages, issus par exemple d’une fausse manip, pourrait porter aussi bien préjudice à vos appareils qu’à vous même, ainsi qu’à votre environnement. Alors agissez toujours avec un maximum de prudence.

Conclusion

Nous voici au terme de cet article, sur les oscilloscopes numériques. J’espère que vous aurez pu découvrir ou apprendre plein de choses pouvant vous servir, et vous permettant de faire vos achats plus sereinement à l’avenir.

Perso, ma préférence est allée sur l’oscilloscope numérique RIGOL DS1102 (1 Gsa/s), pour sa fiabilité incontestable, sa large bande passante, et son rapport qualité prix tout bonnement excellent ! Bien entendu, l’outil idéal pour vous sera peut être tout autre, car fonction de chaque situation ! Donc à vous de trouver celui qui vous conviendra le mieux, selon vos besoins !

(*) Article mis à jour le 06/04/2021