Variateurs de vitesse pour moteur 12v à courant continu, et 220v monophasé ou 380v triphasé en courant alternatif, avec variateur de fréquence

Les 3 Meilleurs Variateur de Vitesse Moteur
(continu 12V ou 24V, monophasé 220V, et triphasé 380V)

Envie de contrôler la vitesse de rotation de votre moteur électrique ?

J’ai trouvé ce qu’il vous faut !

Ayant récemment cherché un variateur de vitesse pour ma pompe de puits 220V (avec condensateur de démarrage), j’ai parcouru un peu tout ce qui se vendait actuellement, afin de trouver le meilleur produit qui soit, tout en dépensant le moins possible d’argent. J’en ai profité pour faire d’autres recherches, pour des régulateurs de vitesse fonctionnant sous diverses tensions : 12V, 24V, 220V, et 380V, afin de vous présenter d’autres modèles, pouvant peut-être vous convenir aussi.

Dans tous les cas, que ce soit pour du courant continu, de 12 à 48 volts, ou pour du courant alternatif, monophasé / triphasé, 230 ou 380 volts, il y a vraiment de super produits, et à rapport qualité prix vraiment exceptionnel. Pour illustrer tout cela, je vais vous présenter ici trois modèles qui, selon moi, sont les meilleurs variateurs de vitesse pour moteur électrique qui soient, et surtout, à super prix ! Comme d’habitude, j’adjoindrais un petit guide d’achat en fin d’article, afin de mettre en lumière bon nombre de points importants à considérer, avant tout achat.

Pour ma part, mon choix s’est porté sur le variateur de vitesse moteur 220V de type AT2 (pour moteur monophasé avec condensateur de démarrage), afin de pouvoir faire varier sa fréquence de rotation en toute simplicité, du bout des doigts, et ce, sans se ruiner ! Du reste, voyons sans plus attendre tous ces modèles de régulateur de vitesse électrique !

Le saviez-vous ? concernant les moteurs électriques à courant alternatif, il y a certaines choses à savoir avant tout. Par exemple, saviez-vous que certains moteurs triphasés pouvaient être alimentés en 220V monophasé, si vous choisissez bien votre variateur de fréquence ? Dans tous les cas, il s’agira de réfléchir avant tout, et de bien distinguer chaque cas, selon vos besoins :
– les moteurs monophasés pilotés en monophasé
– les moteurs triphasés pilotés en monophasé
– et les moteurs triphasés pilotés en triphasé
Car à chacun de ces cas correspond un type de variateur précis. Ainsi, il faudra bien regarder les caractéristiques en détail de l’appareil que vous prévoyez d’acheter, avant toute chose !

Tableau comparatif

(voir la suite du tableau à droite >>>)
TypeAperçuTensionCourantPrixLiens
Variateur de vitesse 12V→ courant continuRégulateur vitesse moteur 12v courant continu, tension entrée de 12, 24v, 36v, ou 48 volts, avec régulation de vitesse de rotation moteur pwm10 à 60 volts450 W (10A max)
Variateur de vitesse 220V→ courant alternatif
MONOPHASÉ
Régulateur vitesse moteur 220v courant alternatif monophasé, sortie pour 3 enroulements avec régulation variation fréquence rotation moteur220 volts1500 W (5A max)€€
Variateur de vitesse 380V→ courant alternatif
TRIPHASÉ
Régulateur vitesse moteur 380v triphasé courant alternatif, régulation avec variation fréquence rotation moteur réglable en hertz pour 3 phases380 volts1500 W (4A max)€€€

1 – Le meilleur variateur de vitesse moteur 12V 24V 36V 48V

Régulateur DC 10 à 60V : le meilleur variateur de tension continu 12V, 24V, ou 48V de type PWM (10A / 450 watts)

Variateur de vitesse moteur 12v à courant continu, fonctionnement PWM pour aussi 24V 36V et 48V sous 20A, avec tension DC de 10 à 60 volts

Prix : €

À la recherche d’un bon variateur de vitesse pour moteur à courant continu ? Alors vous aimerez à coup sûr ce modèle robuste, fiable, et pas cher, de chez Walfront. Et ce n’est pas pour rien s’il est tant apprécié de si nombreux internautes, car sa qualité et ses performances sont vraiment exceptionnelles ! Mais trêve de blabla, et voyons tout d’abord ce qu’il a dans le ventre !

Ce qui saute à l’oeil de suite, c’est sa large plage de tension d’entrée en courant continu, allant de 10 à 60 volts. Ainsi, que vous ayez un moteur de 12V, 24V, 36V, ou 48V en tension nominale, vous pourrez le brancher dessus en toute confiance. Par ailleurs, son courant de sortie pourra aller jusqu’à 20 ampères, ou tout du moins 10A si vous en faites une utilisation continue, en prenant soin de bien le ventiler pour ne pas qu’il surchauffe de trop.

Au niveau de la plage de régulation de vitesse, celle-ci pourra tout simplement se faire de 0 à 100%, via le potentiomètre raccordé à la carte électronique. Sur le plan technique, cette carte électronique est en fait semblable à un hacheur, fonctionnant en modulation de largeur d’impulsion (PWM), et tournant à une fréquence de 25 kHz. Bien entendu, ce régulateur de vitesse peut également permettre de faire varier bien d’autres choses, telle que la luminosité d’un éclairage, si celui-ci supporte ce hachage de tension.

Côté fonctionnement, le moins qu’on puisse dire c’est que c’est vraiment stable ! Par contre, faites bien attention à ne pas vous brûler avec les dissipateurs thermiques présents sur la carte électronique, car ceux-ci vont naturellement chauffer (ce qui est tout à fait normal !), si vous tirez pas mal de courant de manière prolongée. Bien sûr, rien ne vous empêche plus tard de rajouter un petit ventilateur externe, afin de refroidir ces radiateurs de dissipation thermique, afin de rendre l’optimisation de cet ensemble encore plus optimal !

AVANTAGES
  • Variateur de vitesse moteur DC (pour du courant continu, donc)
  • Large plage de tension d’entrée (de 10 à 60 volts)
  • Courant de sortie élevé (jusqu’à 20A, si refroidi correctement)
  • Régulation de vitesse intégrale, de 0 à 100%
  • Dissipateurs thermiques prévus pour 450 watts
  • Puissance maxi ponctuelle : 1200 W
  • Fonctionnement PWM (modulation de largeur d’impulsion)
  • Fréquence de hachage élevée, de 25 kHz
  • Muni d’un fusible de protection
  • Poids vraiment léger (environ 80 grammes)
  • Stabilité remarquable
  • Idéal pour les moteurs à courant continu de 12V, 24V, ou 48V
  • Excellent rapport qualité prix
  • Très très bien noté par les internautes !
INCONVÉNIENTS
  • Échauffement assez important au niveau des dissipateurs thermiques (ce qui est normal). Par contre, faites bien attention à ne pas confiner cet appareil, ni mettre en contact des fils dessus (sinon ça risque de fondre !)
  • Pas de boîtier pour faire une finition propre, c’est dommage …

Résumé et Avis (régulateur de vitesse moteur 12V, 24V, ou 48V)

Si vous cherchez un régulateur de vitesse moteur courant continu, à la fois efficace et pas cher, alors vous êtes au bon endroit ! Car c’est tout le charme de ce variateur électronique : pouvoir faire varier la vitesse de 0 à 100% selon ses besoins, et tout ça, sans se ruiner ! Sa large plage de tension d’entrée est également un de ses points forts (de 10 à 60 volts), ainsi que son courant de sortie, pouvant atteindre les 20A en pointe. Ce n’est donc pas pour rien si ce régulateur PWM est autant plébiscité par les internautes, tant il est performant et polyvalent, et tout ça, à prix mini ! Alors on aurait tort de passer à côté !

2 – Le meilleur variateur de vitesse moteur 220V MONOPHASÉ

Régulateur AC 220V : le meilleur variateur de fréquence 220V de type AT2 pour moteur électrique monophasé (VFD 1500W)

Variateur de vitesse moteur 220v monophasé en courant alternatif, avec entrées phase neutre, et sorties pour 3 enroulements, variation fréquence

Prix : €€

Si vous cherchez à varier la vitesse d’un moteur électrique monophasé, comme les modèles « classiques » asynchrones avec condensateur de démarrage, alors ce type de variateur de vitesse 220V est idéal pour ce faire. Car non seulement vous pourrez faire démarrer votre moteur tout en douceur, mais vous aurez également la possibilité de régler précisément sa vitesse de rotation, grâce au pilotage en fréquence. C’est d’ailleurs tout le charme de ces variateurs de fréquence monophasés, dotés d’une interface intuitive de commande, permettant de contrôler votre moteur électrique, au doigt et à l’oeil 😉

Par contre, avant tout achat de régulateur de vitesse 220V, il y a une chose très importante à regarder : le nombre d’enroulements qu’à votre moteur électrique. Je vous rassure de suite, … il n’y a rien de sorcier pour « deviner » cela, car il suffit simplement d’ouvrir la petite boîte de raccordement attenante aux moteurs.

Boitier de raccordement moteur électrique mono ou triphasé, avec ou sans condensateur de démarrage, à deux ou trois enroulements

Pour faire simple :

  • s’il y a 6 bornes électriques à l’intérieur, c’est que votre moteur dispose de 3 enroulements (il est donc triphasé)
  • s’il y a seulement 3 bornes électriques dedans (avec un condensateur branché dessus), c’est que votre moteur dispose de 2 enroulements (il est donc monophasé). Ici, il y a en fait un enroulement principal, pour faire tourner le moteur en lui-même, et une bobine secondaire, pour assurer le démarrage de celui-ci.

Bien évidemment, un moteur triphasé peut être alimenté en 220 volts, s’il est prévu pour cela, par le fabricant (on parle de triphasé 220V). Et c’est là que nous rendent service tous ces variateurs de fréquences 220V, qui peuvent sortir du monophasé ou du triphasé, même si on a seulement une alimentation monophasée. Du coup, tout ce que vous avez à faire, c’est ne pas vous tromper de modèle au moment de l’achat :

Dans tous les cas, ne vous trompez pas de modèle, car sinon, vous ne pourrez peut-être pas faire fonctionner votre moteur correctement. Surtout qu’extérieurement, ces régulateurs de fréquence ont souvent la même « tronche » ! Par contre, avec un rapide coup d’oeil sous l’appareil, vous pourrez très vite déterminer s’il s’agit d’un modèle AT1 ou AT2, ou d’autre chose.

Variateur de fréquence moteur AT2 220 volts, asynchrone monophasé avec condensateur de démarrage, régulateur de vitesse moteur alternatif

Du reste, le modèle présenté ici permet de délivrer jusqu’à 8 ampères maxi (soit environ 1500 watts de puissance), de quoi faire tourner bon nombre de moteurs avec ! Par contre, faites bien vos paramétrages à vide la première fois, et pour chaque « nouveau moteur » (sinon, les moteurs risquent ne pas apprécier la configuration du précédent !). Qui plus est, faites très attention lorsque vous « jouez » avec les fréquences de signal, car sur certains modèles de variateur de vitesse, celle-ci peut dépasser les 50 Hz du réseau classique EDF (à mettre en regard avec les limites de ce que peut tolérer votre moteur, selon les préconisations fabricant).

Enfin, ce régulateur de vitesse 220V est vraiment bien conçu, avec un large dissipateur thermique dans « son dos », avec des aérations prévues pour évacuer un maximum d’excédent de chaleur. D’ailleurs, de petits ventilateurs intégrés permettent d’améliorer cette dissipation thermique, pour qu’elle soit encore plus efficiente. En bref, tout est vraiment bien pensé, pour permettre une régulation de vitesse au poil, et sans soucis !

AVANTAGES
  • Régulateur de vitesse moteur 220V monophasé (avec enroulements primaire/secondaire)
  • Puissance maxi de 1500 watts (8A max de courant)
  • Modèle AT2 (attention, ne pas confondre avec les versions AT1, qui sont pour des moteurs triphasés)
  • Interface de commande simple, claire, et intuitive
  • Très nombreux paramètres ajustables
  • Simple à raccorder (branchement via des bornes à vis)
  • Bien refroidi, car à une dissipation thermique bien réfléchie (gros dissipateur au dos, avec petits ventilateurs en dessous)
  • Plutôt silencieux !
  • Boitier soigné, aux finitions élégantes (avec de belles ouvertures discrètes, pour une meilleure dissipation de chaleur interne)
  • Dimensions compactes (environ 12,5 x 12,5 x 18 cm)
  • Idéal pour abaisser la vitesse de fonctionnement d’un moteur, et donc, sa consommation électrique
  • Gère les deux sens de rotation
  • Rapport qualité prix excellent !
INCONVÉNIENTS
  • Dommage qu’il n’y ait pas de notice en français (mais si vous maîtrisez un peu l’anglais, ça va tout seul !)

Résumé et Avis (régulateur de vitesse moteur monophasé 220 volts)

Si vous rêviez d’un régulateur de vitesse moteur 220V monophasé, alors rien de tel que ce modèle électronique, à variation de fréquence ! Car il permet de réguler finement la vitesse de rotation d’un moteur, tout en assurant un couple élevé à basse vitesse, grâce à sa technologie de contrôle de puissance. Au final, on obtient des performances vraiment remarquables, et tout ça, au travers d’un variateur logé dans un élégant boitier plastique, muni d’une interface de commande simple et intuitive. Par ailleurs, au niveau dissipation thermique, ce variateur de fréquence moteur est doté d’un large dissipateur de chaleur à l’arrière, et de deux petits ventilo en dessous, pour booster son efficacité. De quoi maintenir des performances au top, même en pleine charge !

3 – Le meilleur variateur de vitesse moteur 380V TRIPHASÉ

Régulateur AC 380V : le meilleur variateur de fréquence 380V pour moteur triphasé 1500 watts, type AT3

Variateur de vitesse moteur 380v triphasé à courant alternatif, 3 phases avec variation de fréquence ajustable pour réguler vitesse de rotation moteur

Prix : €€€

Envie de réguler la vitesse de rotation de votre moteur triphasé ? Rien de plus simple, avec un variateur de fréquence, tel que celui présenté ici. Car après quelques paramétrages rapides, vous pourrez facilement contrôler votre moteur électrique, en appuyant simplement sur les boutons de l’interface de commande, ou de manière plus poussée encore. À noter qu’il s’agit ici d’un modèle AT3 (signifiant « entrées triphasées » et « sorties triphasées »), à ne pas confondre avec les modèles AT1 ou AT2, qui ont pour ainsi dire « le même look », mais qui par contre, n’ont pas du tout les mêmes caractéristiques ! Alors attention, avant d’acheter quelque variateur de vitesse moteur que ce soit !

Pour commencer, ce variateur de fréquence triphasé est prévu pour fonctionner avec une tension alternative de 380 volts, et peut délivrer jusqu’à 4 ampères en sortie. Ainsi, vous pourrez brancher votre moteur électrique triphasé sans soucis, via les bornes à visser, du moment où sa puissance n’excède pas 1500 watts. Le contrôle de vitesse se fera facilement en façade du régulateur de vitesse moteur, via les touches de commande. Bien sûr, vous pourrez tout aussi bien le commander autrement, tout comme ajuster tout un tas de paramètres, afin d’avoir un contrôle plus poussé encore, de votre moteur triphasé.

Au niveau température, le boitier de ce variateur de vitesse est doté d’un large dissipateur thermique à l’arrière (au dos), boosté par deux petits ventilateurs situés sous l’appareil, avec de multiples ouvertures de ventilations dans le boîtier. Ainsi, la chaleur sera bien évacuée, afin d’éviter toute surchauffe. Bien entendu, cela signifie qu’il ne faudra pas confiner votre appareil dans une armoire électrique non ventilée, par exemple, sinon la température du régulateur électronique risque d’être trop élevée (ça risque de l’endommager).

Du reste, cet appareil est vraiment simple à raccorder, avec des entrées triphasées notées R, S, et T, et des sorties moteur tri notées W, V, et U. Idem pour la programmation, qui est assez facile une fois qu’on a bien compris à quoi servent chacun des paramètres. Les ventilateurs, quant à eux, sont relativement silencieux, ce qui rend cet appareil vraiment agréable à utiliser. Seul bémol par contre : le mode d’emploi est un peu trop sommaire à mon goût, si on n’a jamais manipulé un variateur de fréquence mono ou triphasé ! Dommage …

AVANTAGES
  • Variateur de vitesse moteur TRIPHASÉ (modèle AT3 : entrées ET sorties sur trois phases)
  • Puissance maxi pouvant aller jusqu’à 1500W (4 ampères maximum par phase)
  • Dissipateur thermique de grande taille (au dos), et air vraiment bien brassé à travers (grâce à 2 petits ventilo placés dessous)
  • Interface de pilotage simple et rapide à prendre en main
  • Câblage facile à faire (entrées tri R/S/T, et sorties triphasées W/V/U)
  • Ventilateurs plutôt silencieux
  • Fonctionnement stable, aussi bien à bas régime, qu’à haute vitesse
  • Programmation assez simple à réaliser, au besoin
  • Super bien noté par les internautes
  • Rapport qualité prix remarquable !
INCONVÉNIENTS
  • Manuel uniquement en anglais, particulièrement pénible si l’on a jamais manipulé de variateur de fréquence de sa vie !

Résumé et Avis (régulateur de vitesse moteur triphasé 380 volts)

Quoi de mieux qu’un bon variateur de fréquence triphasé, pour réguler la vitesse de rotation d’un moteur électrique 380 volts ? Car avec ce type d’appareil, vous pourrez vous faire obéir docilement par votre moteur électrique, et pour ainsi dire, au doigt et à l’oeil ! L’interface de commande est d’ailleurs vraiment simple à utiliser. Le raccordement est quant à lui on ne peut plus simple à réaliser (3 entrées/3 sorties, bien repérées). Côté performances, rien à dire : le couple moteur est élevé, même à bas régime, le bruit de ventilation est vraiment discret, comparé à d’autres régulateurs, et la dissipation thermique est particulièrement efficace. En somme, c’est l’appareil idéal pour réguler la vitesse de son moteur électrique triphasé, en toute simplicité !

Comment choisir son régulateur de vitesse moteur – Guide d’achat

Des variateurs de vitesse de moteur… il s’en vend plein sur internet. Mais trouver un BON variateur de vitesse n’est pas forcément chose facile, tant il y a de modèles en ventes sur le net. Par ailleurs, il y a tellement de spécificités parfois, qu’il devient dur de s’y retrouver. C’est pourquoi je vous ai listé ci-après plusieurs points que je pense importants, à examiner de près avant tout achat, afin de ne pas regretter d’avoir acheté tel ou tel régulateur. Alors c’est parti !

Lire aussi : les meilleurs convertisseurs de tension 12V 220V, pour alimenter un moteur monophasé 220 volts avec une tension 12 volts, en courant continu

Courant alternatif ou courant continu ?

La première chose à regarder, même si cela semble évident, c’est si le régulateur que vous prévoyez d’acheter est bien spécifiquement prévu pour un moteur tel que le vôtre. Et plus précisément, il s’agit tout d’abord de regarder pour quel type de courant il est fait : continu ou alternatif.

Bien sûr, la plupart du temps, le courant est :

  • continu, pour les tensions de 0 à 50 volts
  • alternatif, pour les tensions 220 ou 380 volts

Mais ne vous trompez pas, car ce n’est pas une règle absolue en soit. Car il existe bien évidemment des moteurs à courant alternatif basse tension, tout comme l’inverse (même si ça reste vraiment rare, pour nous, particuliers). Dans tous les cas, vérifiez bien que le régulateur de vitesse que vous envisagez d’acquérir soit bien prévu pour un moteur tel que celui que vous souhaitez réguler !

Tension d’entrée et de sortie régulateur

Que pensez-vous qu’il va se passer si vous envoyez 24 volts dans un variateur de vitesse prévu pour 12 volts maxi ? Évidemment, il ne va pas aimer ! Bien entendu, penser à vérifier tout cela semble évident, dit comme ça. Mais au moment de choisir tel ou tel variateur de vitesse moteur, on peut facilement oublier de vérifier que telle ou telle chose, tant il y a de matériels différents en vente sur internet. Du coup, le mieux est de se faire une petite liste des choses essentielles à checker, comme ici : la tension d’alimentation, et la tension nominale de votre moteur.

Bien évidemment, il y a bien autre chose à considérer, au niveau des tensions. Car votre tension de sortie régulateur doit elle aussi correspondre à la tension nominale de votre moteur électrique. Encore une fois, ne riez pas, … parce qu’il est facile d’oublier cela au bout d’un moment, lorsqu’on parcoure plein de modèles sur internet, afin de trouver la perle rare. Du coup, pensez à bien vous référer à la plaque signalétique du fabricant, et choisissez votre régulateur de vitesse moteur compatible avec celui-ci.

Le saviez-vous ? les régulateurs de vitesse en courant continu délivrent une tension moyenne qui varie selon les réglages qu’on fait au niveau du potentiomètre. Ainsi, si vous alimentez votre régulateur en 12 volts, la tension moyenne variera de 0 à 12V aux bornes de votre moteur électrique. Pour autant, si vous regardiez avec un oscilloscope, vous vous apercevriez qu’en fait, c’est un signal qui passe plusieurs fois par seconde entre 0 et 12 volts, qui sort du régulateur. Ne confondez donc pas « tension moyenne » et « tension réelle ». Car il s’agit là d’un variateur de vitesse moteur, et non d’un variateur de tension !

Puissance maxi : les limites avec ou sans dissipateur thermique

La troisième chose à observer est la puissance maximale que peut supporter votre régulateur. Celle-ci est notée en Watts, et à mettre en regard avec ce que peut consommer votre moteur à puissance maximale. Par exemple, si votre moteur électrique fait 763 watts, il faudra prendre un régulateur pouvant délivrer au moins une telle puissance en sortie, tout en prenant une marge de sécurité (donc ici, l’idéal serait un régulateur 1000 watts).

Mais attention, car les « vendeurs de variateurs de vitesse » jouent parfois sur les mots. Généralement, ceux-ci annoncent une puissance maxi qui ne peut être délivrée que si vous rajoutez une dissipation thermique supplémentaire (ventilateurs, refroidisseurs, …). Généralement, pour se couvrir, ils notent quand même la puissance maxi délivrable sans ajout de refroidissement externe, mais en tout petit. Et comme vous pouvez vous en doutez, cette puissance « maxi réelle » est bien plus basse que celle annoncée « en gros » !

Du coup, ne prenez en compte que la puissance maximale atteignable par votre variateur SANS ajout de ventilateurs de refroidissement supplémentaire, afin de vérifier que tout cela concorde bien avec votre moteur. Du reste, si vous voulez pousser à fond les limites de votre régulateur de vitesse moteur plus tard, il suffira simplement de rajouter ensuite des éléments de dissipation actifs de chaleur, afin de l’exploiter à son maximum 😉

À noter également que les fabricants indiquent également une puissance consommable en continu (entendez par là « continuellement »), c’est à dire en utilisation quasi permanente. Cette donnée est vraiment importante car au delà de cette utilisation continue et prolongée, votre variateur de vitesse moteur risquer de monter haut en température, et de surchauffer (ce qui finirait à la longue par l’endommager).

Intensité max de sortie variateur

Une autre donnée importante est l’intensité maxi que peut délivrer un variateur de vitesse moteur. Et ici, ne faites pas l’erreur de vous précipiter ! Car un moteur peut consommer en pratique bien plus que ce qui est indiqué sur sa plaque signalétique. Ceci peut par exemple être dû à :

  • des câbles trop longs ou pas assez gros, entre le variateur et le moteur (augmentant les pertes en ligne)
  • un démarrage trop rapide du moteur (courant d’appel trop élevé)
  • un branchement demandant plus de courant (si par exemple vous couplez votre moteur triphasé en « triangle », alors que vous avez pris en compte uniquement le courant consommé en montage « étoile »).

Du coup, pensez toujours à jeter un coup d’oeil rapide sur l’intensité maximale que peut délivrer en sortie votre régulateur de vitesse moteur, afin de ne pas le griller, ou de faire chuter la tension aux bornes du moteur.

Enroulement de moteur rotor monté sur axe tournant, avec bobinages en cuivre, pour régulation de vitesse moteur électrique

→ Variateur de fréquence AT1, AT2, AT3 : quelle différence ?


Dès lors qu’on parle de variateur de vitesse moteur en courant alternatif, que ce soit en 220V ou 380V, on tombe sur tout un tas de modèles, dont on ne comprend pas forcément la signification. Pourtant, cela est indispensable à comprendre, si vous souhaitez acheter un variateur de fréquence qui correspond parfaitement à votre moteur (sinon … je vous laisse imaginer ce qui pourrait se passer, en cas d’incompatibilité !).

Pour résumer simplement les choses, je dirais que :

  • les modèles AT1 ont 1 phase en entrée, et 3 phases en sortie (idéal pour transformer du monophasé en triphasé)
  • les modèles AT2 ont 1 phase en entrée, et 1 phase en sortie (parfait pour faire varier les moteurs « purement » monophasés)
  • les modèles AT3 ont 3 phases en entrée, et 3 phases en sortie (génial pour faire varier la vitesse des moteurs triphasés, à partir d’une source triphasée)

Du coup, vous l’aurez bien compris, il s’agira de ne pas acheter n’importe quoi ! Par exemple : si vous avez une pompe de puits 230 volts, avec un condensateur de démarrage dans son petit boitier électrique rattaché, il vous faudra un modèle AT2. Autre exemple : si vous avez un petit moteur triphasé 220V, et seulement du monophasé 220V à la maison, c’est un modèle AT1 qui vous faudra (car il va générer du tri, à partir d’une tension monophasée).

D’ailleurs, pour ceux qui souhaitent en apprendre plus, je suis tombé sur une vidéo expliquant tout cela, et assez bien faite. En quelques minutes, vous comprendrez mieux la différence entre les variateurs de fréquence AT1 et AT2, suivant l’usage que vous prévoyez d’en faire. Alors, si vous avez quelques minutes devant vous et souhaitez en savoir plus, n’hésitez pas à visionner cette vidéo !



→ Variateur de fréquence ou variateur PWM ?


En fait, ce sont des approches totalement différentes.

Dans le premier cas, il s’agit typiquement de faire varier la fréquence du signal d’alimentation, afin de faire varier la vitesse de rotation du moteur électrique. Par exemple, si vous avez un moteur à courant alternatif 50 Hz, et que vous faites varier la fréquence d’environ 0 à 50 Hz, la vitesse résultante de votre moteur sera plus ou moins proportionnelle à ce réglage (en simplifiant !). Par contre, la tension, quant à elle, sera toujours la même en sortie. Par exemple, si vous êtes en 220 VAC, la tension de sortie sera bien de 220 volts (vérifiable simplement avec un multimètre, en courant alternatif). En fait, seul la fréquence variera. Ici, la tension est donc constante, et c’est le type de variateur idéal pour les moteurs à courant ALTERNATIF.

Dans le second cas (PWM), on joue sur la tension moyenne d’alimentation d’un moteur, pour faire varier la vitesse. Pour ce faire, on module le signal de sortie de telle manière que la tension résultante permette de faire tourner le moteur à la vitesse qu’on souhaite. Ainsi, en faisant varier cette tension moyenne entre 0 et sa tension nominale, on peut moduler la vitesse de rotation d’un moteur électrique en toute simplicité. En fait, on « hache la tension ». C’est d’ailleurs typiquement ce qu’on retrouve comme méthode de régulation de vitesse pour les moteurs à courant CONTINU (mais pas que !).

Pour résumer, il n’y a pas vraiment à confronter ces deux méthodes de variation de vitesse. Et pour faire simple, je dirais que la variation de fréquence est bien adaptée aux moteurs électriques mono ou triphasés, et que la modulation de largeur d’impulsion (PWM) est quant à elle, mieux adaptée pour les moteurs électriques à courant continu. Voila 😉

Quel est le meilleur variateur de vitesse moteur électrique ?

Les meilleurs régulateurs de vitesse pour moteurs électriques sont selon moi :

(voir la suite du tableau à droite >>>)

Remarques

Faites extrêmement attention avec les variateurs de vitesse, parce que ceux-ci peuvent monter haut en température (risque de brûlure), et sont parfois un peu « léger » côté isolation électrique (conception). C’est pourquoi, les règles d’usage en électricité sont à appliquer sans faillir, afin de ne prendre strictement aucun risque, sans quoi vous pourriez vous blesser, ou vous électrocuter. Veillez donc à bien porter des EPI (équipements de protection individuels) à chaque fois que c’est nécessaire, et de ne pas toucher à des conducteurs ou connecteurs électriques, si vous n’avez pas les compétences ni l’expérience suffisante.

Par ailleurs, dites vous bien que certains régulateurs de vitesse mal utilisés, peuvent littéralement détruire votre moteur électrique. Ne faites donc qu’un usage strictement approprié de ces appareils, en fonction de votre source d’alimentation, et des caractéristiques propres de votre moteur. Sans quoi, vous risquez non seulement de l’endommager, mais aussi de porter atteinte à l’environnement et aux personnes aux alentours. Soyez donc plus que vigilant ici, et encore plus de manière générale, dès lors qu’il s’agit d’électricité.

Conclusion

Nous voici au terme de ce petit article sur les meilleurs variateurs de vitesse moteur, selon moi. J’espère que vous aurez pu y trouver toutes les informations nécessaires afin que vous puissiez, de votre côté, faire le meilleur des choix possibles pour vous. Dans tous les cas, n’hésitez pas à revenir sur les points qui vous semblent importants, et de compléter ces informations avec d’autres recherches, au besoin.

Perso, mon choix s’est porté sur le variateur de fréquence moteur 220V type AT2, car c’est exactement ce qu’il me fallait pour réguler le débit de ma pompe de puits. Qui plus est, son excellent rapport qualité prix n’a fait que me ravir encore plus ! À présent, à vous de trouver le variateur approprié pour votre moteur à vous !

(*) Article mis à jour le 17/09/2020

You cannot copy content of this page